Fiche de renseignements sur la voie de guidage

Trackwork leading to Belfast Yard shed

Qu’est-ce qu’une voie de guidage?     

La voie de guidage de la Ligne de la Confédération de l’O-Train est en fait le corridor que le train léger empruntera à Ottawa. Elle s’étendra sur 12,5 km et sera formée de sections au niveau du sol, de sections surélevées et d’un tunnel; un système de suspension caténaire sera également installé. La voie de guidage est construite principalement dans le couloir du Transitway actuel.

La construction de la voie de guidage a débuté en 2014 à la station Hurdman. Cet été, les travaux se poursuivront vers l’est et il en sera de même le long du tracé établi jusqu’en 2017. L’aménagement des voies ferrées et l’installation du système de suspension caténaire ont commencé au printemps 2015.

 

De quels types de voies ferrées s’agit-il?

La voie de guidage de la Ligne de la Confédération a été conçue pour optimiser de nombreux aspects, dont la sécurité, les délais de route, le confort des passagers, l’efficacité du train et la facilité d’entretien du réseau.

La Ligne de la Confédération sera composée de deux types de voies : les voies ballastées et les voies à attache directe. Le type de voie installé varie selon les conditions particulières des différentes sections de la voie de guidage.

 

Types de voies

Voies ballastées : L’assiette de la voie ferrée est formée d’un ballast de pierre concassée où sont installées les traverses de chemin de fer faites de planches rectangulaires ou de béton manufacturé. Les traverses supportent les rails, étant installées perpendiculairement à ceux-ci.

Les voies ballastées seront installées à l’extérieur du tunnel, des stations du train léger et des installations du chemin Belfast, soit sur les deux tiers de la voie de guidage.

Voies à attache directe : Les voies à attache directe, aussi appelées voies sans ballast, sont composées d’un système d’attaches de rails directement ancré à l’assiette en béton de la voie ferrée.

Les voies à attache directe seront installées dans le tunnel, aux stations du train léger et aux installations du chemin Belfast, ce qui représente le tiers de la voie de guidage.

Voies spéciales : Les voies spéciales (ou liaisons) permettent aux trains légers de passer d’une voie à une autre ou de traverser des voies qui se croisent.

Les voies spéciales faciliteront les déplacements des trains dans plus d’une demi-douzaine d’endroits stratégiques le long de la voie de guidage, notamment aux installations du chemin Belfast.

 

Comment installe-t-on les voies ferrées?

Les rails doivent d’abord être assemblés à l’aide de deux techniques de soudage : le soudage aluminothermique et le soudage par étincelage. On utilise l’une ou l’autre de ces méthodes selon l’emplacement des rails; les rails de 24 m de long sont d’abord soudés par étincelage pour former des sections de 150 m, puis, une fois placés sur la voie, ils sont assemblés par soudage aluminothermique.

Soudage aluminothermique : Le soudage aluminothermique, ou soudage exothermique, consiste à verser de l’acier liquide dans un moule placé à la jonction de deux sections de rails. L’acier liquide est produit par une réaction chimique exothermique entre l’aluminium et l’oxyde de fer. Le soudage aluminothermique se fait sur place.

Soudage par étincelage : Le soudage par étincelage consiste à envoyer une charge électrique entre les différentes sections de rails jusqu’à ce que l’acier devienne malléable. Les rails sont alors soudés ensemble sans métal d’apport. Cette technique est habituellement employée avant que les rails ne soient envoyés sur le chantier.

 

Comment la voie ferrée sera-t-elle entretenue?

L’aménagement et la structure de la voie ferrée, combinés à un entretien régulier, permettront de réduire au minimum les accumulations de neige, de glace et de végétation sur la Ligne de la Confédération.

Une fois la voie ferrée en fonction, on en assurera l’entretien régulier par diverses inspections visuelles et par le ramassage des débris qui pourraient l’encombrer, comme des branches. Des travaux d’entretien supplémentaires seront effectués au besoin.

En hiver, les accumulations importantes de neige sur les rails seront enlevées par des chasse-neige. Lors de fortes chutes de neige ou tempêtes de verglas, les trains légers pourront circuler pendant la nuit pour empêcher les accumulations sur la voie ferrée.

 

Comment le réseau sera-t-il alimenté?

En plus de l’aménagement des voies ferrées, la construction de la voie de guidage comprend l’installation d’un système de suspension caténaire. Ce système est composé de structures de soutien, comme des poteaux et des câbles. Il achemine le courant continu d’une sous-station de traction jusqu’au train léger au moyen d’un pantographe, un dispositif installé sur le toit du train qui recueille l’énergie à partir des fils aériens avec lesquels il est en contact. Au total, neuf sous-stations de traction situées le long du tracé, dans les stations et aux installations du chemin Belfast, et liées aux sources d’énergie locales alimenteront les trains légers à la tension nécessaire.